Guy Moreau

Description:
Bio:

Il y a une chose que je l’ai appris dans ma vie. Il est qu’il ya mal absolu dans le monde. Il pousse dans l’ombre. Il attend patiemment; et il regarde, et il a faim, et il convoite. Le mal du monde convoite pour les choses que nous détenons la plus chère. Les choses qui nous rendent civilisés. Les choses qui nous font … Humaine.
Il y a, heureusement, d’autres. Il y a ceux qui se tiennent entre eux et nous; ceux qui renoncent à ce qui est civilisé en eux-mêmes pour protéger ce qui est humain en nous tous.
 Certains bénévoles. Certains comprennent que cela doit être fait, et en tant que telle, ne pouvait rien faire d’autre. Certains sont enrôlés, et ne sont jamais donné le choix de dire non.
À ce stade, je suis vraiment pas sûr que je suis. Mais je sais que je l’ai passé ma vie à défendre les choses qui font de nous des humains; même car cela a fait de moi un monstre. De la brume de gaz moutarde d’Alsace-Lorraine, dans les déserts de la côte française des Somalis, aux alliés de retour de Shanghai, je l’ai perdu la trace de combien d’hommes que je l’ai tué. Mais je dors du sommeil du juste. Je sais que chaque goutte de sang, je l’ai renversé, chaque vie, je l’ai pris, chaque âme que je l’ai envoyé à l’enfer a fait la lumière brillante de la civilisation, par France bien-aimée, plus sûr.
Je suis un patriote. L’Anglais, Wilde, écrit "le patriotisme est la vertu du vicieux». En cela, je suis un homme vertueux.

Guy Moreau

Deborah-CoC jasonhawver77