Deborah-CoC

Agent 47's Report-11 March 1925

Rapport au Deuxieme Bureau, BCR
De la station C
priorité A
Présentation de chiffrement en attente
11 Mars, 1925

Commandant Dupont;

Conformément à mon rapport précédent; mon enquête sur l’anneau du crime Ho se poursuit. Les conditions météorologiques défavorables, sous la forme d’une mousson précoce anormalement, couper court à notre enquête sur le navire de l’entrepôt et de la cargaison, nous savons maintenant être aligné avec le fonctionnement de Ho.

Mes nouveaux associés et moi avons pris un abri sur une jonque chinoise de registre inconnu. “Hildebrand” (un atout britannique), semblait particulièrement secoué par les activités de notre veille. Je vais devoir garder un œil sur lui.

“Constance” (un autre atout britannique) a soulevé des préoccupations quant à l’absence d’un autre membre de leur groupe, une “Alice”. en masse, nous sommes allés à la maison d’un ressortissant chinois appelé M. Lin; apparemment dernières allées et venues connues de cette Alice. À notre arrivée, nous avons été informés que monsieur Lin avait été assassiné, avec un autre homme (qui les gardes avaient tort décrit comme un témoin plutôt que comme une seconde victime, la première chose à élever mes soupçons).

On nous a présenté ensuite avec une femme qui, d’effectuer si cabotinage suffisantes étaient clairement couchés. Cette femme a placé le blâme pour l’assassiner de Monsieur Lin sur l’ami de Constance Alice. Sans surprise, mes nouveaux associés entrés en action pour effacer le nom de leur ami disparu. La seule chose que nous avons été autorisés l’accès à était une porte latérale menant à un jardin, prétendument point de sortie de la scène du crime d’Alice.

Peu de temps après que nous commençons à examiner le jardin, une voiture (portant la femme couchée, deux gardes, fret considérable, et un monsieur très vivant Lin) a filé au loin de la maison. Nous réquisitionné rapidement une voiture et poursuivi monsieur Lin vers l’aéroport. Utilisation de techneques de conduite agressive, nous avons pu prendre plus de Lin (qui a ouvert le feu sur nous avec une petite arme à feu), et forcer son automobile de la route. Cette collision a causé la mort de l’un des gardes de monsieur Lin et de la femme couchée. Lin et le garde qui avait été conduite survécu.

Constance a trouvé une femme pris au piège dans l’une des caisses qui était attaché sur le toit de la voiture accidentée. Je ne suis pas sûr à ce stade si cela est Alice, la femme enlevée qu’ils cherchaient quand je les ai rencontrés, ou si elles sont une seule et même.

I, à ce stade, a décidé de mener une expérience pour jauger le courage de ces enquêteurs que je suivais. Je tirai sur, avec frapper sur, la garde en captivité.

Immédiatement, “Eldridge” a emboîté le pas et a tiré et tué le garde. Je reçois l’impression que Eldridge est un homme d’action; bien que sa blessure grave récente peut limiter sa plus d’efficacité.

Constance a réagi avec choc extrême. Hildebrand était également stupéfait.

Le docteur a répondu en me menaçant, bien que certaines d’entre elles peuvent avoir été perdu dans la traduction … Quelque chose sur les âmes? Il peut être un homme religieux, mais il a affirmé précédemment ne pas avoir confiance dans la classe ecclésiastique. Il est intéressant de noter que sa menace a été faite avec, de toute chose, une épée. Positivement médiévale.

 Il est clair maintenant que ma théorie sur ces étrangers impairs est correcte. À l’exception possible de Eldridge, ils sont clairement amateurs, trébuchant dans un monde dangereux, ils ne savent rien … Et pourtant … Ils restent ma fenêtre dans ce complot criminel bizarre, alors je vais continuer à les suivre.

Encore une fois, le commandant, je vous invite à rappeler l’agent 31 de la station H d’assumer mes fonctions ici dans la station C, tandis que je poursuis ce pour autant que je peux.

Viva la France;

l’agent 47

Report to Deuxieme Bureau, BCR
From Station C
Priority A
Submission Pending encryption
11 March, 1925

Commandant Dupont;

Pursuant to my previous report; my investigation into the Ho crime ring is continuing. Adverse weather, in the form of an unseasonably early monsoon, cut short our investigation of the warehouse and cargo vessel we now know to be aligned with Ho’s operation.

My new associates and I took shelter on a Chinese junk of unknown registry. “Hildebrand” (a British asset), seemed particularly shaken from the activities of our previous day. I will have to keep a close eye on him.

“Constance” (another British asset) raised concerns about the absence of another member of their group, an “Alice”. en mass, we went to the home of a chinese national called Mr Lin; apparently this Alice’s last known whereabouts. Upon our arrival, we were informed that mister Lin had been murdered, along with another man (who the guards had erroneously described as a witness rather than as a second victim, the first thing to raise my suspicions).

We were presented then with a woman who, though performing sufficient histrionics was clearly lying. This woman placed the blame for mister Lin’s murder upon Constance’s friend Alice. Unsurprisingly, my new associates sprang into action to clear their missing friend’s name. The only thing we were allowed access to was a side door leading to a garden, allegedly Alice’s point of exit from the crime scene.

Not long after we begin examining the garden, a car (carrying the lying woman, two guards, considerable cargo, and a very much alive mister Lin) sped away from the house. We quickly commandeered a car and pursued mister Lin towards the airport. Using aggressive driving techneques, we were able to over take Lin (who opened fire upon us with a small firearm), and force his automobile from the road. This collision caused the death of one of mister Lin’s guards and of the lying woman. Lin and the guard that had been driving survived.

Constance found a woman trapped in one of the crates that was strapped to the roof of the wrecked car. I’m not sure at this point if this is Alice, the kidnapped woman they were searching for when I first met them, or if they are one and the same.

I, at this point, decided to conduct an experiment to gage the mettle of these investigators I am following. I fired upon, with out hitting, the captive guard.

Immediately, “Eldridge” followed suit and shot and killed the guard. I get the impression that Eldridge is a man of action; though his recent severe injury may limit his further effectiveness.

Constance reacted with utter shock. Hildebrand was similarly stunned.

The Doctor responded by threatening me, though some of it may have been lost in translation… Something about souls? He may be a religious man, though he claimed previously to have no trust in the ecclesiastic class. It’s worth noting that his threat was made with, of all thing, a sword. Positively medieval.

It’s clear now that my theory about these odd foreigners is correct. With the possible exception of Eldridge, they are clearly amateurs, stumbling through a dangerous world they know nothing about… And yet… They remain my window into this odd criminal conspiracy, so I will continue to follow them.

Again, Commandant, I urge you to recall agent 31 from station H to assume my duties here in station C, whilst I pursue this as far as I can.

Viva la France;

agent 47

Comments

jasonhawver77

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.